Logrus

Русский Українська English Deutsch 中文 Français
v
Connaissance
Traduction automatique

Mémoire de traduction

Publications

Articles


Références

Logrus has received the highest quality rating from our divisional <références> scores. 

I’d like to use Logrus are our preferred vendor for UKR.
Debora



Traduction automatique

En seulement un demi siècle, la traduction automatique est passée du stade de la science-fiction à la réalité. Les développeurs de systèmes de traduction automatique n'ont plus à se morfondre devant un problème sans solution et les traducteurs, de leur côté, ne se sentent plus menacés par le « développement des machines » qui les priveraient de leur gagne-pain. Même si les traducteurs humains pourront être difficilement remplacés par un ordinateur, la traduction automatique est déjà utilisée de manière effective, même si ce n’est que pour exécuter un ensemble strictement limité de tâches. Il est important de connaître les principes d'utilisation d'une traduction automatique, ses limites et son champ d'application de manière à savoir à quel moment utiliser ou non cette dernière, ce qui évitera toute mauvaise surprise.

Types de systèmes de traduction automatique

Les systèmes de traduction automatique appartiennent à l'une des trois catégories suivantes : les systèmes à base de règle de production de traduction automatique (BRTA), les systèmes de traductions automatique statistiques (TAS), et les plus prometteurs, les « systèmes hybrides » qui combinent les avantages du BRTA et du TAS. Les systèmes de BRTA analysent le texte et créent la traduction à l'aide de dictionnaires intégrés et d'un ensemble de règles applicables aux deux langues en question. Les TAS se basent sur une analyse statistique : de grands volumes de textes sources (représentant des millions de mots) ainsi que des traductions réalisées par des traducteurs qui sont chargées dans l'application. L'application analyse ensuite les statistiques de correspondance entre les deux langues, l'usage des mots et les structures syntaxiques puis se base sur cette analyse pour sélectionner les traductions adéquates. Ce processus est connu sous le terme de « autoformation ». Le système peut également être formé par des traducteurs humains qui éditent les traductions réalisées. Le service notoire de Traduction Google se sert de ce même principe. Grâce à la capacité d'autoformation des systèmes de traduction automatique statistiques et hybrides, la qualité de la traduction est meilleure de part l'apport des données linguistiques de chaque traduction réalisée.

Avantages et inconvénients de la traduction automatique

Le principal avantage de la traduction automatique réside dans sa capacité à prendre en charge de très grands volumes de texte rapidement, ce qui la rend parfois plus rentable que la traduction humaine. Cela dit, il ne faut oublier que la qualité de la traduction automatique sera toujours inférieure à celle de la traduction humaine. Il est par conséquent plus judicieux de l'utiliser uniquement pour des cas particuliers.

Tout d'abord, la traduction automatique convient aux documents utilisés en interne. Si, par exemple, vous avez besoin de connaître les grandes lignes d'un site Internet, d'un article ou d'une lettre en langue étrangère ou de trouver des actualités sur un événement particulier dans des publications internationales. Deuxièmement, la traduction automatique peut être utilisée pour des textes techniques ou très spécialisés qui seront ensuite édités par des experts dans le domaine. Dans ce cas, le texte cible est utilisé comme une traduction interlinéaire sur laquelle l'expert technique se basera pour rédiger le texte final en se fiant à ses connaissances sur le sujet en question.

Par définition, la traduction automatique ne peut être utilisée pour divers types de documents. L'automatisme ne peut être utilisé pour des textes qui pourraient être traduits de façon inexacte et compromettre la santé humaine, un dispositif sophistiqué ou un important contrat. Dans ce cas, les risques encourus ne peuvent être justifiés par le gain de temps. Tout document associé à une obligation juridique (contrats, garantie) doit être traité par des traducteurs. La traduction automatique ne convient pas non plus aux documents de marketing, pour lesquels le texte sera effectivement reformulé dans un nouveau contexte culturel et récréée de A à Z.

On peut généralement s'attendre à obtenir une qualité adéquate pour la traduction de textes strictement techniques formalisés, mais la traduction d'une oeuvre littéraire ou de textes promotionnels va au-delà du champ d'application de la traduction automatique.

Préparation préliminaire du texte et postédition

La préparation préliminaire du texte peut considérablement simplifier la tâche des systèmes de traduction automatique et des éditeurs tenus de peaufiner la traduction brute. Cette préparation commence au moment de la composition du texte source. À cette fin, des normes ont été développées pour les écrivains et les auteurs techniques, qui en les respectant, rendent le texte plus facile à comprendre et à traduire, que ce soit pour les machines ou les traducteurs.

En suivant ces trois règles, la qualité de la traduction de l'anglais vers une autre langue sera considérablement optimisée :

 

  1. utiliser des formes verbales à l'infinitif, plutôt qu’au gérondif,
  2. utiliser la voix active plutôt que passive.
  3. éviter les phrases complexes et les parties homogènes de phrases,

L'idéal serait que chaque phrase transmette une seule pensée logique. Cette dernière règle, qui s'applique équitablement à toutes les langues, est la plus efficace des trois.

Il a été prouvé, dans la pratique, qu'en suivant ces trois règles simples et en adaptant le système de traduction automatique, la postédition du texte cible sera considérablement simplifiée. Vous devez maintenant avoir une idée sur les avantages qu'apportent la formalisation et la standardisation des textes préalablement à la traduction automatique, que ce soit en termes de gestion de la rédaction du texte avec l'utilisation d'applications spéciales, de la postédition du texte ou tout simplement lorsqu'il s'agira de demander à l'auteur de suivre l’ensemble de base des règles les plus efficaces.

La postédition implique le peaufinage de la traduction automatique brute par un éditeur, qui aura généralement suivi une formation spécifique et qui dispose d'expérience dans le traitement des traductions automatiques de textes. Dans la plupart des cas, la traduction automatique devra être éditée. Cependant, l'édition peut parfois être omise, particulièrement lorsque les textes sont traduits pour une utilisation interne, glaner l'essentiel d'un texte ou localiser et sélectionner des documents spécifiques. Le temps et la quantité de travail nécessaires à la postédition sont l'un des facteurs clés à prendre en considération lors de l'appréciation de la rentabilité de la traduction automatique. Les textes littéraires, promotionnels et autres, qui par définition ne peuvent être traduits par automatisme, ne feront pas l'objet d'une postédition que se soit : pour obtenir une qualité du texte similaire à celle d'un traducteurs, les éditeurs devront réécrire le texte de A à Z, annihilant ainsi tous les avantages de la traduction automatique.

Volume et économie

Avant de recourir à la traduction automatique, il faut non seulement avoir une idée bien définie du résultat final souhaité et de se rendre compte des limites de cette méthode, mais il faut également garder à l'esprit un autre facteur. Les systèmes de traduction automatique nécessitent une personnalisation et des améliorations complexes, notamment en termes de « formation» dans un domaine particulier, sans lesquels ils ne seront pas à la hauteur des attentes. Il est par conséquent plus judicieux d'utiliser la traduction automatique uniquement pour les larges volumes de textes similaires. Ce n'est que de cette manière qu'il sera plus rentable de passer un certain temps sur la formation du système avant d'appliquer la traduction automatique et d'obtenir un texte convenable pour la postédition. Cependant, lorsqu'un projet implique plusieurs douzaines de pages, il serait futile d'utiliser une traduction automatique et probablement plus onéreux.

Pour conclure, la traduction automatique avec postédition peut être intéressante lorsque vous avez à faire à de grands volumes de textes similaires. Étant donné que la traduction de grand volume passe par des agences de traduction qui se spécialisent souvent dans des domaines bien particuliers, le déploiement de solutions de traduction automatique onéreuses de la dernière génération est économiquement justifié, pour ces entreprises en particulier, alors que ni les fournisseurs d'informations, même importants, ni les traducteurs indépendants ne pourront utiliser efficacement la traduction automatique seuls.






Actualités
Toutes nos actualités


Accueil  |  Services  |  Solutions  |  Produits  |  Connaissance  |  Entreprise  |  Plan du site